Voila un cd qui m’a épaté. De mon temps, ça faisait déjà nostalgique d’écouter ça. The Police était célèbre dans les années 70-80. C’était considéré comme du vieux rock. Même si ce n’est pas tout à fait ça. Il y a une forte inspiration reggae, mélangé avec du rock, et, dans les dernières chansons, un côté space très prononcé. Parfois j’ai envie de dire que c’est une sorte de « reggae blanc », si on me passe l’expression. Les chansons qui sont présentes sur le Greatest Hits sont pour beaucoup d’entre elles des tubes. De Roxanne à Every Breath You Take, en passant par Can’t stand losing you et Message in a bottle, on trouve beaucoup d’excellentes chansons sur ce cd. D’ailleurs, Sting a repris certaines de ces chansons dans sa carrière solo. Pour moi, elles sont toutes bien. Au départ, j’avais cherché ce cd pour écouter Can’t stand losing you, que j’avais entendue étant jeune. Je ne connais pas d’amateurs de rock qui n’aimait pas Police. Dans le pire des cas, on disait que c’était démodé.

            Le disque commence par Roxanne, une chanson aujourd’hui très célèbre. Elle parle d’une ancienne prostituée qui n’est plus obligée d’être une prostituée. Cette chanson donne bien le ton de l’album. Les textes sont humanistes et aussi poétiques. Les paroles sont inspirées par un humanisme romantique qu’on retrouve souvent chez Sting. Mais ce n’est pas politisé, contrairement à d’autres groupes. On ne trouve pas non plus de penchant pour l’extrémisme ou des trucs un peu facile du style : « tous des pourris » ou « c’est la faute des flics ». C’est très humain, ça parle des problèmes des gens. Ca parle beaucoup d’amour, et aussi de souffrances. C’est aussi très réussi sur le plan musical. Je ne saurai pas dire quelle est ma chanson préférée car elles sont toutes très bonnes. C’est un peu une question d’humeur.